30/10/2017

Deux révolutions:1517 et 1917

Deux événements fondateurs sont commémorés ces jours : la Réforme de Luther le 31 octobre 1517 et la Révolution russe de Lénine le 25 octobre 1917 (7 novembre selon le calendrier grégorien). Peut-on trouver des similitudes – hormis le fait que le nom des deux hommes commence par un L ? (Oublions que le vrai nom de Lénine est Oulianov.)

Tous deux ont déclenché des changements qui ont marqué la vie de millions de personnes, qui ont eu des répercussions sociales, politiques, religieuses, qui ont causé des guerres, des morts, des injustices, mais ont aussi suscité des espérances et de la joie.


Il y a des ressemblances, et d’énormes différences. Révolution fortuite d’une part. Révolution voulue d’autre part.

Pour Luther, la Réforme n’est pas le fruit d’une longue élaboration. Sa révolution s’est produite malgré lui. Lorsqu’il a placardé ses 95 thèses sur le portail de la cathédrale de Wittenberg, il accusait l’Eglise, mais il souhaitait la transformer. Il ne l’a quittée que contraint et forcé : « je ne peux ni ne veux me rétracter en rien, car il n’est ni sûr ni honnête d’agir contre sa propre conscience ». Avant Luther, des théologiens avaient tenté de réformer l’Eglise, à leurs risques et périls. Jean Hus mourut sur le bucher, mais John Wyclif dans son lit.

Pour Lénine, en revanche, la Révolution a été préparée de longue date, il avait labouré le terrain, d’abord en Russie dans les années 1890, puis durant son exil à Genève. Il s’est appuyé sur des théories, dont celles de Marx. D’autres penseurs avaient lancé des mouvements allant dans le même sens, mais de manière plus pacifique, comme Proudhon, Louis Blanc, par exemple.

Que s’est-il passé ensuite ? Luther et Lénine sont entrés en conflit, l’un avec l’Empereur et le pape, l’autre avec le tsar. Celui-ci a été assassiné et pas ceux-là.

Des guerres ont éclaté : celle des paysans en Allemagne qui avaient pris trop au sérieux l’appel à la liberté ; celle de l’armée blanche contre l’armée rouge en Russie. Les paysans furent écrasés par les princes auprès desquels s’était rangé Luther ; l’armée blanche fut décimée par les communistes. Lénine meurt peu après tandis que Luther vivra encore de nombreuses années.

La pensée de Luther, disséminée grâce à l’imprimerie, inspire des théologiens partout en Europe et très rapidement, des villes (allemandes et suisses), des pays (Suède, Danemark, Angleterre, Ecosse) adoptent la Réforme. D’autres maintiennent à tout prix la légitimité de l’Eglise romaine, ce qui déclenche les guerres de religion ; en France Henri IV y met un frein avec l’Edit de Nantes. En Suisse Zwingli meurt dans la bataille de Kappel.

Le communisme s’impose par l’intermédiaire de partis communistes qui se créent un peu partout mais n’ont pris le pouvoir immédiat qu’en Union soviétique et, pendant un an en Hongrie ; plus tard en Europe de l’est, en Chine, à Cuba, au Cambodge, en Corée du nord.

Luther est entré en conflit, notamment avec Erasme, Zwingli ou Melanchthon, mais des disputes qui n’ont pas dégénéré. On ne peut en dire autant pour Calvin à qui on a attribué la mort de Servet et l’éloignement de Castellion.

Après la mort de Lénine, Staline et Trotski lui succèdent. Staline élimine Trotski et reste seul maître, lançant purges et procès, ouvrant des camps de redressement (goulags).

Luther et Staline ont nourri l’antisémitisme, l’un dans ses écrits, l’autre dans ses actes.

La Révolution communiste a-t-elle pris fin en 1989 avec la chute du Mur de Berlin ? Il est trop tôt pour le dire. La Chine, la Corée du nord poursuivent l’expérience. Mais, comme l’a écrit l’historien Slezkine, « l’Union soviétique n’a pas duré plus longtemps qu’une existence humaine ».

En ce qui concerne la Réforme, malgré de terribles obstacles, elle a fini par s’imposer et a franchi les siècles. Elle est encore en progression, principalement hors d’Europe, dans des formes diverses.
                                                   Quelques dates
Comparons certaines dates à quatre siècles de distance.
1534 : François Ier s’attaque aux protestants à la suite du placard de Marcourt contre « les horribles, grands et importables abus de la Messe papale ». 1934 : Staline lance les purges contre ses opposants.
1553 : Exécution de Michel Servet à Genève pour des motifs théologiques. 1953 : Exécution des Rosenberg aux Etats-Unis, accusés d’espionnage au profit de l’URSS. (Mort de Staline, sans rapport avec ce qui précède.)
1564 : Mort de Calvin. 1964 : Destitution de Khrouchtchev. Publication du Petit Livre rouge de Mao.
1572 : Massacre de la Saint-Barthélemy. 1972 : Programme commun de la gauche en France.
1589 : Le protestant Henri IV devient roi de France. 1989 : Chute du communisme en Europe de l’est.
1598 : Edit de Nantes qui donne une certaine autonomie aux protestants français. 1998 : en Italie, d’Alema devient le seul ex-communiste à diriger un gouvernement en Europe.

10:14 Publié dans Histoire | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | |

Les commentaires sont fermés.