08/07/2018

Drapeaux hissés

Les fêtes du football rendent cocardiers. On ne voit jamais autant de drapeaux aux balcons qu’à ces moments-là. Regardez-les, ils racontent une histoire.


 

Suisse haut.JPG   Avant                 Suisse bas.JPG   Après

 

                                                     Tout dépend de l'issue du match.

 

              

Le drapeau suisse est unique. Il est carré.

Suisse.png

Vous pouvez imprimer des rotations au drapeau suisse, vers la gauche ou la droite, il restera toujours le même. Solide et immuable.

Tous les autres sont rectangulaires. A l’exception d’un pays également montagneux, le Nepal, dont le drapeau est formé de triangles. Si on le pose sur sa hampe, les triangles se dressent vers le ciel, comme des pics.

                                                               

Népal.png

 

Si vous ne fixez pas le drapeau français dans le bon sens, si ses couleurs deviennent horizontales au lieu de rester verticales, on le confond avec le néerlandais.

France.png      France                                      Pays-Bas.pngPays-Bas

 

 

De même, l’Italie devient la Hongrie, en passant du vertical à l’horizontal, ou la Russie, cul par-dessus tête, se retrouve serbe.

La présence multiple de drapeaux en cette saison estivale apporte une note colorée sympathique, on en trouve même sur les poubelles.

Mais faut-il se réjouir de ce nationalisme émergent ? Comme l’écrivait Julien Wicky (Tribune de Genève des 7-8 juillet), « le football est un puissant vecteur de nationalisme ». Il véhicule des relents de racisme. On en voit les effets ces derniers jours à la suite de l’affaire des « aigles » après la victoire de la Suisse sur la Serbie. Tout à coup, ces Suisses ne sont plus assez suisses.

Mais que serait la Suisse sans ses rejetons de migrants ? Notamment dans le sport. Je ne citerai pas maintenant les footballeurs (15 binationaux sur 23), on en a assez parlé. Mais en athlétisme, comment s’appellent les quatre jeunes filles qui forment un magnifique carré dans le 4X100 m. ? Del Ponto, Atcho, Kambundgi, Kora.

relais.jpg

                                                                                    (Photo Jean-Christophe Bott, Keystone) 

 

Et l’un des meilleurs athlètes suisses ? Kariem Hussein.

En tennis, l’apport des allochtones est encore plus imposant. Wawrinka, Bascinsky, Bencic, Golubic, Laaksonen, pour remonter un peu en arrière, Hingls, Hlasek. Même Federer est à moitié sud-africain. Et le grand Rosset, n’aurait-il pas des ancêtres français ?

En politique genevoise, prenez le Conseil d’Etat…

Il y en a qui possèdent deux passeports. Cela n’en fait pas de plus mauvais Suisses.

Qui a inventé le trésor de l’horlogerie suisse, la Swatch ? Nicolas Hayek, helvético-libanais.

Et les Patek Philippe ? Le Polonais Patek et le Français Philippe.

Tout récemment, une Hongroise de Genève, Katalin Bene, a remporté le titre de meilleur barman dans un concours qui lui permettra de défendre les couleurs helvétiques lors de la finale à Berlin.

La petite Suisse ne saurait se passer de l’apport étranger. Comment peut-elle se recroqueviller sur elle-même ? Il est d’ailleurs bizarre que les ressortissants d’origine étrangère ne soient pas les derniers à fustiger l’impact prétendument dérangeant de l’immigration.

 

P.S. Je ne suis pas suisse. Pardonnez-moi.

  

 

 

 

22:42 Publié dans Air du temps | Lien permanent | Commentaires (3) | |  Facebook | | | |

Commentaires

"Qui a inventé le trésor de l’horlogerie suisse, la Swatch ? Nicolas Hayek, helvético-libanais."
Grossière erreur. Qui entache un peu les autres affirmations...
Et justement : qu'est-ce que les quatre jeunes filles dont vous avez exposé la photo ont de suisse, si ce n'est un document administratif acquis moyennant finance ou mérite sportif dans certains cas ?
Plus on est riche, plus on a de passeports. J'ai rencontré une jeune marocaine de trente ans qui dirigeait une entreprise de forage marocaine : elle était aussi suisse, canadienne et française...
Comme c'est merveilleux, l'argent !

Écrit par : Géo | 09/07/2018

Pour votre info : https://fr.wikipedia.org/wiki/Swatch

Écrit par : Géo | 09/07/2018

Non , non et Non ! Chère Anne, on ne tournique pas impunément le drapeau suisse qui est asymétrique ! Des marchands étrangers inondent le marché avec de faux drapeaux suisses qui ne respectent pas les dimensions légales. Ne vous avisez pas de hisser un de ces faux drapeaux: vous commettriez un délit fédéral !


Chapitre 1 Signes publics suisses
Section 1
Dispositions générales
Art. 1
Croix suisse
1
La croix suisse consiste en une croix blanche, verticale et alésée, placée sur un fond rouge et dont les branches, égales entre elles ,
sont d’un sixième plus longues que larges.

Écrit par : J-A. Widmer | 10/07/2018

Les commentaires sont fermés.