12/08/2018

Rentrée des classes

Les commerçants gâchent toujours les vacances des écoliers. Lorsque les enfants peuvent encore jouir pendant quelques semaines de loisirs sans notes ni examens, on leur rappelle déjà la rentrée des classes.


 

Cette année, une grande enseigne a décidé d’imposer aux écoliers un enseignement en langue anglaise, voire américaine. Plutôt que celle de Shakespeare, celle de Donald Trump. L’invasion porte sur une grande échelle. Cela commence par la vitrine où l’on entraîne le visiteur Back to School, à retourner à l’école, en s’exclamant WOW et COOL.

Cool.JPG

 

Tout l’assortiment anglophone nous apprend à être heureux, fou, émotionnel. Sur la trousse ou le classeur, c’est Be Happy, Be Crazy, Be Emotional.

Sur un classeur, on attire l’enfant vers les réseaux sociaux : iSnap uChat. Je vous laisse le soin de traduire. Les chats n’ont rien à y faire, semble-t-il.

chat.JPG

 

Le porte-documents nous aide à en supporter le poids, car Life is sweet, la vie est si douce.

Tous les agendas comportent des citations qui aideront certainement les élèves à se sentir à l’aise parmi les petits Américains. It’s gona be hard but hard does not mean impossible: ce sera difficile, mais difficile ne veut pas dire impossible. (Gona est la contraction en américain de going to). Make today amazing, rends cette journée étonnante. Find a beautiful place and get lost : trouve un lieu magnifique et perds-toi, mais get lost peut aussi signifier « fiche-moi la paix ». Savant jeu de mots.

amazing.JPG

Hard.JPG

Get lost.JPG

 

 

Un seul objet porte une inscription bilingue. Non pas en anglais et en français, mais en anglais et en allemand. Il s’agit d’un porte-monnaie. Quand on parle d’argent, on retrouve forcément une langue suisse. (Notez que l’objet, de l’horrible série Spiderman, a été fabriqué en Chine.)

wallet.JPG

La Coop, puisqu’il faut l’appeler par son nom, n’aurait-elle pu faire un effort pour aider les enfants à maîtriser notre langue française ? Elle ne leur donne pas le choix.

A coop, en anglais, signifie une cage à poules. Faut-il laisser la Coop caqueter ?

 

23:14 Publié dans Genève, Langue française | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | |

Les commentaires sont fermés.