Le confinement d'une 65+

Imprimer

Après quatre semaines de strict confinement, j’ai enfin pu sortir, à la faveur d’une visite à la pharmacie. Où l’on me dit que cela n’aurait pas été nécessaire, qu’on aurait pu m’apporter les médicaments à domicile. Bien sûr, mais je n’allais pas laisser passer cette occasion de mettre le nez dehors.

J‘ai beau avoir plus de 65 ans, je me porte bien, je monte mes sept étages à pied une fois par jour, et j’estime avoir le droit de braver les interdits une fois par mois. Cette entorse aux consignes m’a apporté un vent de liberté.

Et j’ai découvert le printemps, les arbres verdoyants et les fleurs dans les plates-bandes.

fleurs.JPG

De chez moi, je ne vois que des platanes qui ont été si bien taillés qu’il n’en reste que des moignons, sans la moindre feuille.

platanes.JPG

Des hommes promenaient leur chien et des femmes leurs enfants. Au bord de l’Arve, des personnes étaient installées comme sur les rives du lac. Les autos et les motos, toujours plus pétaradantes, circulaient. Les trams et les bus aussi. Bref, la vie. Pas seulement les rumeurs de la ville

Il ne faut pas que j’exagère. Pendant ce mois, je n’étais pas restée entièrement cloîtrée dans mon appartement. Je m’étais même lancée dans la marche à pied. J’ai la chance d’avoir un balcon. Il mesure huit mètres de long. En une demi-heure, en faisant les cent pas, ou plutôt les quatre ou cinq mille pas, d’un bout à l’autre, je peux me préparer pour un marathon ou pour le pèlerinage de Compostelle. Presque.

balcon.JPG

Ma piste de marche

tableaux.JPG

Ma galerie de tableaux

De mon perchoir, j’observe la rue. Sous les platanes, s’étale un immense parking. Beaucoup de véhicules n’ont pas bougé depuis des semaines. Je note les couleurs des carrosseries. Principalement noires, grises et blanches. Peu de rouges, rares bleues, qu’on remarque plus vite quand elles restent immobiles.

Pourquoi les teintes joyeuses, vives, éclatantes ont-elles disparu du paysage urbain ? Sont-elles plus difficiles à nettoyer, un problème dans un pays comme le nôtre qui met tant de fierté à être propre en ordre ?

Le lundi de Pâques, un couple de jeunes gens passait l’après-midi à laver leur auto. Arrive un quatuor de policiers qui les apostrophe. Interdiction de laver une auto en ville, ne le saviez-vous pas ? Le véhicule est immatriculé en Haute-Savoie. L’homme paie l’amende. Il était venu rendre visite à une Genevoise qui l’aidait à rester propre.

 Chaque soir, à 21 heures, la rue prend vie, les applaudissements et les remerciements sont un prétexte ; on pousse des cris avec le sentiment de pouvoir enfin se laisser aller, les mains claquent, on siffle, on se penche aux fenêtres, on se sent moins seul.

Jeudi soir, le Conseil fédéral annonce la prolongation du confinement pour les 65+ au-delà du mois de juin. Un coup dur. Et qui, je le crains, va inciter ces nouveaux pestiférés que nous sommes à regimber.

Nous ne pourrons pas aller chez le coiffeur qui nous aiderait à nous rendre plus civilisé. Mais après tout, puisque nous ne voyons personne, peu importe. En revanche, ne pas pouvoir acheter des fleurs, qui égaieraient notre logement ! On est lésés. Mais d’autres vivent une situation insupportable. Ne nous plaignons pas, nous, les 65+, sauf que l'on fait un peu trop attention à nous, qui avons eu notre chance. On vit trop vieux, de toute façon.

Quoi qu'il en soit, nous sommes tous victimes du coronavirus, malades ou non, car nous vivons tous dans le temps de l’incertitude.

Lien permanent Catégories : Air du temps, Genève 5 commentaires

Commentaires

  • Vous habitez en France ? Moi la brousse vaudoise. Tous les matins deux à trois heures de marche avec le petit cairn de ma voisine et l'après-midi une heure à une heure et demie de VTT électrique à la découverte des coins perdus de ma région. Habiter la ville a certes quelques avantages, mais pas toujours...
    Le reste du temps, je lis le livre à lire en ces temps, recommandé par Décaillet et je ne peux que l'en remercier, "L’Étrange Défaite" de marc Bloch, en fumant les pipes que j'avais laissé tomber durant 19 ans...Pour lutter contre le virus, bien entendu. (J'ai du refaire mon apprentissage de fumeur de pipe, d'ailleurs...). Comme je ne veux pas fumer à l'intérieur, je me suis installé sur le banc que j'avais destiné aux passants au bord de ma maisonnette et la discussion s'engage souvent avec les nombreuses marcheuses de retour de balade. On a vu pire.

  • Je vous laisse voir ce que le professeur Luc Montagné prix Nobel dit de ce virus crée par l'homme à Wuhan en Chine! Pour ma par je refuse ce confinement!, je vais marcher dans la campagne et le virus ne m'a pas encore sauté à la figure! Il faut arrêter avec cette hystérie!

  • Regardez sur youtube les vidéos de "Qi Gong", sorte de gymnastique chinoise très douce et excellente pour la santé! Idéal à faire sur son balcon tout en prenant un peu de soleil pour la vitamine D!

  • Je ne comprends pas. La Suisse applique un semi-confinement assez intelligent, me semble-t-il. Je croise plein de gens dans les sentiers de ma région et ils ne font de mal à personne en se promenant. Alors de quoi vous plaignez-vous ?
    Par contre, ça y est. La mère d'un ami se meurt du Covid dans son EMS (EHPAD pour nos "amis" genevois, qui ne parlent que le français de France...), le fils de mes voisins l'a eu, sa femme, probablement les enfants...
    Ce virus est assez diabolique. Au sens originel aussi et surtout...

  • OUI cher Géo@ je me balade partout librement dans la campagne genevoise avec mon chien, et je pense à ma famille de Bretagne, ils sont au bord de la mer mais n'ont pas le droit d'aller sur la plage!!!! Vu la tournure des événements sur l'origine du corona, le gouvernement français va devoir très vite s'expliquer sur les 50 spécialistes qu'elle devait envoyer en Chine pour former le personnel du labos, mais ces 50 personnes ne sont jamais partis! Laissant les chinois sans qualification, avec les résultats que l'on connait aujourd'hui! Un article sur le site de france info et un reportage de france 24 vous expliquent tout ça très bien!

Les commentaires sont fermés.